Publié par aixelles

 

La rentrée, avec son panel habituel de projets naissants, a été illustrée par le déroulement du premier Salon Business Franco-Roumain, à Villeneuve Loubet, organisé par l’association ROAZUR dont je fais également partie.

Retour sur le Salon Business Franco-Roumain, les 6 et 8 septembre 2019 -VILLENEUVE LOUBET

Le Salon Business Franco-Roumain, à Villeneuve Loubet, un début prometteur

 

Le Salon Business Franco-Roumain, un salon international, un programme varié, des échanges productifs

Une expérience très enrichissante car, au-delà d’un programme très varié : job dating, concours de start-up, conférences - j’ai pu constater et avoir la confirmation, s’il le fallait encore, que les projets à long terme aboutissent par la mise en relation et le partage des différentes expériences et expertises professionnelles.

J’ai participé à l’organisation de ce salon, j’ai également fait partie du jury pour le concours de start-up, tout en mettant en avant mon activité professionnelle et j’ai senti à quel point la manière de se positionner dans un maillage de compétences et de profils humains amène de l’enthousiasme et de la qualité dans le travail. Cela a été confirmé par l’intérêt porté à cet évènement par les acteurs économiques niçois, monégasques, par les instances consulaires et les administrations présentes à cet événement.

 

Le monde des affaires est vif, mouvant, nécessite de la rapidité et on pourrait croire que les moyens dématérialisés pourraient remplacer le contact et le partage directs. Or, il n’en est rien.

Cet évènement assez complexe car il y avait une dominante internationale à maitriser et à valoriser, tout en restant dans le cadre du monde des affaires, réconforte l’idée de la nécessité de la communication et de la nécessité de valoriser les acquis professionnels et, ne l’oublions pas, des valeurs personnelles.

Le Salon Business Franco-Roumain, la preuve que rien ne remplace le contact entre les différents acteurs économiques

Le monde des affaires est vif, mouvant, nécessite de la rapidité et on pourrait croire que les moyens dématérialisés pourraient remplacer le contact et le partage directs. Or, il n’en est rien.
 

Cet évènement assez complexe car il y avait une dominante internationale à maitriser et à valoriser, tout en restant dans le cadre du monde des affaires, réconforte l’idée de la nécessité de la communication et de la nécessité de valoriser les acquis professionnels et, ne l’oublions pas, des valeurs personnelles.

Maître Mihaela Cengher Avocat

Maître Mihaela Cengher Avocat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article